Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juin 2010 3 09 /06 /juin /2010 10:34

 

 

P1100062 copie

 

P1100064 copie 2

 

P1100065 copie

 

Dans les écoles, collèges, lycées où j’interviens, les élèves souvent ne bougent plus.

Isolés, pétrifiés dans un espace virtuel, ils deviennent aveugles et sourds au monde qui les entoure, submergés de MP3, pod cast, chat, face book et autres formes du genre.  Ils se noient dans une kermesse déglinguée et mortifère.

Inerte et molle jeunesse…

Ainsi, l’autre jour à Angoulême, d’avoir vu ces adolescents plonger d’un pont, m’a ragaillardi.

Profitant d’une pause boulot (occupée à m’occuper d’autres étudiants plus âgés car en fac d’art), j’ai assisté à ce spectacle grandiose.

Je les ai observés de loin. Les deux pieds plantés sur la passerelle qui relie le Centre international de la BD au musée du même nom. J’ai admiré le courage que je n’ai plus.

 

P1100066

Des années auparavant, je me souviens avoir assisté au même exploit. Cette fois-ci, cela se passait en Camargue. D’un pont se jetaient de jeunes enfants gitans, sales et déguenillés, le sourire au lèvre, sous le regard horrifié des automobilistes responsables. Je me rappelle avoir capté ce spectacle avec une petite caméra super huit.

D’un pont, on peut sauter dans le fleuve ou la rivière, sans pour autant se suicider mais plutôt en éclaboussant le monde d'un éclat de vitalité.

Partager cet article

Repost 0
Published by juliette boutillier - dans photographie
commenter cet article

commentaires

Kitty 09/06/2010 13:09


Cela réchoupille diablement en effet, comme on disait dans ma Champagne natale, de voir cela. Oui, sautons, sautillons, dansons ! Et continuons de fermer les volets de bois à la main... mais je
m'égare.

A propos de plonger... http://catherineternaux.blogspot.com/2010/05/cest-dimanche-allons-la-piscine.html


Présentation

  • : Le blog de juliette boutillier
  • Le blog de juliette boutillier
  • : Commode brinquebalante où les tiroirs s'ouvrent sur des petits bouts de rien mélangés à de "grandes choses". Un cabinet de curiosité, de partage et d'archivage où s'exposent des objets du quotidien, du ressenti, des vidéos, des paysages sonores ou spectaculaires ... Un carnet de bord un peu "fatraque" où se côtoient les pages arrachées au magazine "Elle" et les extraits d'Eugène Savitzkaya... Un fourre-tout culinaire où se mélange allègrement l'acidulé de l'intime à l'acidité de l'universel ..
  • Contact

Recherche