Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 juillet 2009 4 16 /07 /juillet /2009 12:06

Il est des contemplations silencieuses qui  m'émeuvent.  Comme celle par exemple de ce jeune homme contemplant une série de tableaux à la Galerie Saatchi de Londres. J'avoue parfois prendre plus de plaisir à observer mes contemporains en train d'observer les oeuvres que de regarder moi-même les tableaux. Ou du moins, c'est à travers leur regard que je perçois les peintures. Voyeuse, touchée par la chorégraphie muette qui s'échappe de leurs corps, je leur vole une partie de leur intimité.

 

 

 

Dernièrement pour les dix ans de ma fille Marguerite, j'ai organisé une visite au Louvres, avec cinq de ses amies. Auparavant, je leur avais montré le film de JL Godard "Bande à part" où les personnages tentent de battre le record de rapidité de  visite ( détenue par un américain en 9 minutes 43). Tel était le défi à battre. À cet âge, on ne s'embarrasse ni du ridicule ni des conventions, ni de l'absurdité du pari. Après une course effrénée dans les galeries du musée, bien vite arrêtées par les gardiens, elles se sont assises, sans un mot et se sont mises à dessiner à même le sol, sur des bouts de papier déchirés. Un moment de grâce l'emportant sur la beauté des modèles.

Je suis une indécrottable entomologiste...


PS : Quelle est l’amie qui m’a dit que sa cousine était la chef des gardiens du musée du Louvres ? Nous avons besoin d’elle pour pouvoir tourner notre petite vidéo au sein du musée.
Et enfin, si vous ne l’avez pas déjà vu, regardez « Bande à part"!









Cliquer ici pour aller voir l'extrait de "bande à part"
link






















 

Partager cet article

Repost 0
Published by juliette boutillier - dans musées
commenter cet article

commentaires

juliette boutillier 24/07/2009 22:07

hey margot, si tu veux, je t'aide à faire le tien...

margot 24/07/2009 19:36

il est trop bien ton blog comment tu as fais pour le faire?

Présentation

  • : Le blog de juliette boutillier
  • Le blog de juliette boutillier
  • : Commode brinquebalante où les tiroirs s'ouvrent sur des petits bouts de rien mélangés à de "grandes choses". Un cabinet de curiosité, de partage et d'archivage où s'exposent des objets du quotidien, du ressenti, des vidéos, des paysages sonores ou spectaculaires ... Un carnet de bord un peu "fatraque" où se côtoient les pages arrachées au magazine "Elle" et les extraits d'Eugène Savitzkaya... Un fourre-tout culinaire où se mélange allègrement l'acidulé de l'intime à l'acidité de l'universel ..
  • Contact

Recherche